Des toilettes pour filles !

Nous avons, il y a quelques semaines, présenté un dossier de demande de soutien financier auprès de la société LUSH. Nous étions à l’époque à la recherche d’un partenaire pour nous aider à construire un bâtiment-toilettes pour filles dans le village de Kilima Tembo. Dans le cadre de leur programme intitulé Charity Pot, cette entreprise éthique et solidaire se propose de soutenir des associations qui oeuvrent dans les domaines suivants :

  • Préservation de l’environnement
  • Protection des animaux
  • Défense des droits humains (notamment l’égalité, la paix et la justice sociale)

Après le dépôt de notre dossier, dont vous trouverez ci-dessous un résumé, cette société nous a contacté quelques jours plus tard pour nous informer que notre dossier avait été validé et qu’elle s’engageait à nos côtés pour nous soutenir financièrement dans cette réalisation.

Un grand merci donc à toute l’équipe Lush pour leur écoute, leurs conseils et l’intérêt porté aux projets de notre association.

Pour Enfrance du Monde
Son Président
Jean-Luc Berbezier

 

 


Description du projet et problématiques

 

L’école de Kilima Tembo est la plus grande école du  village de Kilima, avec près de 400 élèves qui la fréquentent quotidiennement. Nous avons déjà pu financer pour cette école, la construction d’un réservoir d’eau, installation de vitres et portes et achat de matériel scolaire. Cette année, nous allons financer la construction d’un bâtiment pour 6 toilettes. En effet, l’ancien bâtiment s’est effondré à cause de sa vétusté. Nous allons pouvoir financer sa reconstruction grâce à :

  • l’aide de » parrains d’école », sympathisants de notre association qui versent une cotisation annuelle pour un projet collectif.
  • Le soutien des élèves et professeurs du collège de Saint André de Corcy qui ont organisé une soirée solidaire au profit de nos projets.
  • Les écoles qui participent aux cross du cœur, épreuve sportive ouverte aux élèves du primaire dans notre département : Cross du Coeur
  • le soutien de la municipalité de Villars les Dombes
  • l’aide financière de la société Façades France Rénovation

Mais laissons  à Freddy Swai, président de Home Foundation, association partenaire d’Enfrance du Monde sur place, le soin de nous présenter cette école de Kilima Tembo  et la problématique des toilettes.

« Les travaux de construction des  toilettes avaient été arrêtés le jour même de leur démarrage, courant 2018, par les autorités locales qui voulaient imposer des normes qui évidemment rallongeaient le devis initial. A ce jour, les autorités sont heureusement revenues sur leur décision. Depuis, près d’un an, cette école fonctionne sans véritablement de toilettes décentes. Ce qui est problématique pour les garçons, l’est encore plus pour les filles. Ce manque de toilettes est un véritable frein à l’éducation des filles. Quand elles sont malades ou indisposées par leurs règles, elles ne fréquentent plus l’école durant quelques jours. Certaines décrochent scolairement suite à leurs absences répétées. La construction d’un bâtiment-toilettes va certes améliorer le quotidien de ces élèves et de leurs professeurs. Mais, imaginez 6 toilettes pour plus de 400 élèves…L’idéal serait de pouvoir construire un 2ème bâtiment réservé aux filles de l’école….»

Freddy  Swai
Président Home Foundation          

                                                                           

                                                      


Justification et objectifs du projet

 

« De tous les problèmes quotidiens qui affectent les femmes, aucun ne les affecte plus intimement que le manque de toilettes », rappelle dans une note l’organisation
Water Aid
Le manque de toilettes a des conséquences dramatiques, tout particulièrement au niveau des filles et des femmes :

  • l’éducation: les enfants malades ne peuvent plus aller à l’école. Absences répétées au moment des menstruations. Ces absences sont un frein supplémentaire à l’éducation des filles dans un pays en voie de développement.
  • la dignité: Pas d’endroit intime pour faire ses besoins et agressions multiples.
  • la santé: le fait de se retenir, faute de lieux d’aisance, entraîne des infections urinaires et autres maladies
  • l’environnement : les cours d’eau, les nappes phréatiques et les sols sont pollués par les matières fécales.
  • l’économie au niveau du pays : les pertes dues aux dépenses médicales et les pertes de temps de travail entraînent des pertes économiques importantes.

Pour tenter d’alerter l’opinion mondiale sur ce fléau, l’ONU a officialisé une Journée mondiale des toilettes, C’est devenu un des objectifs du millénaire pour le développement. Car ce sont près de 526 millions de femmes, enfants et adultes, de par le monde qui n’ont pas accès à des toilettes décentes. Les Invisibles : baromètre 2018 de l’eau

Aussi, devant un tel bilan, notre association souhaite s’engager dans la construction d’un bâtiment-toilettes, qui serait réservé uniquement aux écolières de l’école de Kilima Tembo pour les raisons évoquées ci-dessus.

 


Conclusion et demande officielle de soutien solidaire

 

C’est donc une demande de soutien solidaire et financier que nous sollicitons aujourd’hui auprès de votre entreprise afin de pouvoir financer ces toilettes pour filles.

Pour reprendre les termes employés dans « votre charte », c’est un projet qui veut défendre la dignité des droits humains et permettre l’égalité des chances pour tous, en termes d’éducation et de santé. C’est certes un projet à petite échelle  avec des moyens limités mais avec l’ambition, à l’instar du Petit Colibri, de faire notre part de travail solidaire sur cette Terre et provoquer un changement durable et équitable sur le long terme dans la vie des  enfants de Kilima Tembo.

Nous travaillons également, avec Home Foundation, sur d’autres problématiques autour de ces toilettes, en termes d’hygiène et de développement durable. Nous souhaiterions augmenter le nombre de points d’eau vers les toilettes pour faciliter le lavage des mains. Nous réfléchissons également, à plus long terme, à la possibilité  de récupérer et d’épandre les fèces dans les champs environnants en guise de fertilisants  Ecosanres directives agronomiques

Au nom des écolières de Kilima Tembo, un grand merci pour votre écoute, l’intérêt que vous porterez à notre projet et par avance, nous l’espérons, votre soutien solidaire et financier.

Pour Enfrance du Monde
Son Président
Jean-Luc Berbezier

Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *